Un vendredi soir pas comme les autres à l’Hôtel Napoléon

Dire que Marion Diàz était nerveuse vendredi dernier serait un euphémisme. Cette  talentueuse chef mexicaine, propriétaire du Bistrot M, petit établissement apprécié pour sa cuisine innovante et abordable en plein coeur de Mexico, avait pour mission d’ouvrir la 3ème édition du Festival ¡Que Gusto! dans les cuisines de l’un des hôtels les plus réputés de Paris, l’Hôtel Napoléon.
 
Tortilla à la mousse d’avocat et fromage de cotija

Les décors lambrissés et feutrés de l’Hôtel, l’empressement attentionné du personnel, l’ambiance luxueuse de cet établissement cinq étoiles des Champs-Élysées auraient pu décontenancer la jeune chef, qui préfère le titre de «cuisinière». Mais il ne lui a fallu que quelques minutes, le temps d’une rencontre avec Olivier Legentil, chef du Bivouac (le restaurant de l’hôtel) et sa brigade des cuisines, pour se sentir à nouveau dans son élément. Au-delà des langues et des différences culturelles, c’est cette complicité unique des gens qui partagent une passion commune pour la gastronomie et la créativité culinaire qui a soudé Marion à cette équipe, le temps d’une prestation de haut niveau.
 
Et la magie a opéré. Calzon à la farine de maïs bleu, tortillas à la mousse d’avocat,  cocktails de fruits de mer, magret de canard aux épices mexicaines, cacahouètes et coucou… Les plats se sont succédés au ravissement des convives, la plupart des habitués de l’établissement, qui découvraient ces nouveaux goûts avec intérêt et curiosité. La généreuse Marion a passé une partie de la soirée à circuler entre les tables, afin de distiller son savoir auprès des clients curieux de connaître la provenance de tel produit, les particularité de tel ingrédient. 
Marion, en pleine discussion avec un des clients du Bivouac
Une soirée unique, dans un décor magnifique, dont tous garderont, n’en doutons, pas, un souvenir impérissable. La troisième édition du festival ¡Que Gusto! venait d’être lancée sous les meilleures auspices qui soient. Merci à l’Hôtel Napoléon et à Olivier Legentil pour cet accueil complice et cette générosité unique. 
 

PLUS DE LECTURE